< Retour au sommaire

DRH: mission ou démission

Auteur:Thomas Chardin
Editeur:Éditions Diateino, 93 pages.
ISBN:978-2-35456-449-0
Prix:€9,90
Absente, impuissante, déconnectée des salariés, la direction des ressources humaines est accusée de tous les maux. Pourquoi ne résonne-t-elle plus avec notre société? À quels enjeux fait-elle face? Est-elle, comme certains le pensent, vouée à disparaître ou, au contraire, à renaître? Thomas Chardin livre un diagnostic des différents défis auxquels sont confrontés les acteurs des ressources humaines et propose trois pistes d’action.

Thomas Chardin en est convaincu: « La direction des ressources humaines aujourd’hui, plus encore qu’hier, se situe bien au coeur de la transformation de l’entreprise, au carrefour des aspirations sociales, économiques et environnementales des citoyens. » Et, d’ajouter: « En 2021, dans un contexte sanitaire, économique et social transformé, la fonction RH est à la croisée des chemins: c’est la renaissance ou la disparition. »

Qu’est-ce qui, selon lui, empêche vraiment la fonction RH de prendre toute sa mesure? Thomas Chardin évoque trois vents contraires qui soufflent à la proue du navire RH… mais qui pourraient bien gonfler ses voiles si le bon cap était adopté: la guerre de l’image, la guerre des talents et la guerre de l’attention. Au départ de ces trois défis (représentation et image de la fonction, attraction et fidélisation des talents, et attention aux personnes), il établit ensuite une espère de « bilan de compétences » de la fonction RH. Autrement dit: au départ de l’inventaire de ce qu’elle sait faire, comment la DRH peut-elle penser son avenir et sa transformation?

« Je crois à la possibilité, et surtout à la nécessité d’une promesse plus positive, plus proactive, plus engageante, indique-t-il. Je souhaite une DRH qui promet aux collaborateurs et aux managers une expérience de travail de qualité et qui transforme son écoute en offre de services RH internes. Je crois à une DRH reconnectée, à elle-même d’abord, à sa mission originelle, à l’entreprise et à la société ensuite. Cela suppose, pour la fonction RH, de se recentrer sur le ‘R’ des relations humaines. Pour y parvenir, elle doit à la fois: dégager du temps pour se recentrer sur cette promesse; se doter des outils pertinents; adopter la posture de conquête adéquate. »

L’auteur propose trois pistes d’action, qu’il résume en trois mots: concentration, perception et audace. « Dans mon injonction à l’audace, le ‘for intérieur RH’ est convoqué, le moi du directeur des ressources humaines, dit-il. Le directeur des ressources humaines doit assumer sa posture, porter ses convictions et les mettre en oeuvre dans l’entreprise », en concluant par un « portrait impressionniste de la DRH de demain ». « La DRH ne peut pas avoir pour seul client le Code du travail ! Il faut entrer en empathie active, en résonance avec le monde contemporain, écouter et ressentir, avec méthode, pour mieux servir les attentes des salariés et les intérêts de l’entreprise. »

 

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages