< Retour au sommaire

Quelle approche du travail à distance mettre en œuvre ?

La pandémie, combinée à la recherche en ressources humaines, nous a appris que les collaborateurs apprécient beaucoup la flexibilité du télétravail. Désormais, une des raisons les plus importantes pour lesquelles ils sont attirés par un employeur réside dans le fait que ce dernier offre un modèle de travail flexible. Un manque à ce niveau est donc susceptible de faire perdre des talents. À l’inverse, offrir cette flexibilité peut améliorer la capacité de l’entreprise à attirer une main d’œuvre diverse.

La liberté de choix en matière de politique de télétravail est donc aujourd’hui centrale. Comment les Top Employers la considèrent-ils ? Comment abordent-ils la question de la mise en place du « bureau à domicile » ? Et les entreprises belges sont-elles prêtes à offrir cette liberté de choix ? Presque tous les Top Employers belges ont revu et réécrit leur politique de télétravail dans le sillon de la crise sanitaire. D'après les résultats de l’évaluation comparative des Top Employers 2022, nous constatons que, dans notre pays, il existe une nette préférence quant au nombre de jours autorisés pour le télétravail : 44% autorisent 1 à 2,5 jours de télétravail par semaine, contre seulement 27% dans le reste du monde.

 

 

 

Line Vercammen (Top Employers

La proportion de personnes qui ont choisi l’option « Non spécifié dans notre politique de télétravail » est pour le moins frappante. Parmi les Top Employers belges 2022, il est de 6%, contre 22% au niveau mondial (et 19% en Europe). Les entreprises qui choisissent cette option indiquent que leur politique ne prévoit pas de pourcentage de travail à domicile, mais donne plutôt des directives sur l’endroit où les collaborateurs peuvent être le plus productifs pour chaque tâche. Ils disposent donc d’une flexibilité totale dans leur environnement de travail, mais ils doivent s’assurer que celui-ci est compatible avec le travail des autres membres de l’équipe et les intentions du manager.  

Si nous essayons d’optimiser les politiques de télétravail du point de vue du parcours du collaborateur, nous constatons qu’il n’existe pas d’approche unique. Pour trouver le meilleur équilibre adapté à chaque individu, la solution consiste à créer une expérience personnalisée. Ici, ces employeurs s'appuient sur la confiance qu’ils ont établie entre eux et leurs collaborateurs pour savoir quel travail doit être effectué, où et quand. La question est de savoir dans quelle mesure les entreprises belges sont prêtes pour des formes de flexibilité d’une telle ampleur.

Le télétravail est une réalité pour beaucoup de monde. Dans quelle mesure l’employeur soutient-il réellement l’établissement d’un « bureau à domicile » ? Une enquête limitée dans la communauté des Top Employers belges montre qu’un système d’indemnisation forfaitaire dans lequel le budget est identique pour tous est appliqué dans environ un tiers des cas. Faire dépendre le budget de la fonction est moins populaire. Une aide supplémentaire ou alternative réside dans la possibilité offerte au collaborateur de commander du matériel à des tarifs avantageux. C'est beaucoup plus courant que de faire livrer du matériel de bureau à domicile au frais de l’employeur.

Steven Van Raemdonck (Top Employers)

Une certitude : bien que de nombreuses entreprises aient encore une grande marge de progression, la tendance à un lieu de travail plus flexible est irrévocablement lancée.

Line Vercammen
HR Auditor
Top Employers

Steven Van Raemdonck
Regional Manager BeLux & Nordics
Top Employers

Sur le même sujet


< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages