Les femmes gagnent en moyenne 9,6% de moins que les hommes

Entre 2014 et 2017, l’écart salarial calculé sur base des salaires annuels bruts a diminué de 24,5% à 23,7%. Une partie de cet écart est due au fait que les femmes travaillent plus souvent à temps partiel que les hommes. Une fois corrigé pour la durée de travail, l’écart salarial s’élève encore à 9,6% par an, contre 10,9% en 2014. Ce deuxième chiffre compare ce que les femmes et les hommes auraient gagné s’ils avaient travaillé à temps plein. En d’autres mots: en équivalents temps plein.

Dans le secteur privé, l’écart salarial en salaires annuels bruts s’élevait à 28,2% contre 17,5% pour le secteur public. Après correction pour la durée de travail, il était encore de 12,9% dans le secteur privé contre 6% dans le secteur public. L’écart salarial varie également en fonction du statut des travailleur-euse-s. En moyenne, les ouvrières gagnent 42% de moins en salaires annuels que les ouvriers, tandis que chez les employé-e-s, la différence est de 32,1%, et de 11,6% chez les fonctionnaires statutaires.

Il est également intéressant d’examiner l’écart salarial au niveau des secteurs. Dans certains secteurs, l’écart salarial se réduit fortement une fois la correction pour la durée de travail effectuée. Dans le secteur des arts et des spectacles par exemple, l’écart passe de 12,7% à 3,3%. En d’autres mots, les différences de salaires entre les femmes et les hommes y sont en majeure partie dues au fait que les hommes prestent davantage d’heures.L’écart salarial le plus important se situe dans les transports aériens. Les femmes y gagnent en moyenne 52,8% de moins que les hommes par année, et après correction, un important écart salarial de 45,5% persiste dans ce secteur. Une des causes étant l’écart important entre les hauts et les bas salaires et la sous-représentation des femmes parmi les hauts salaires.

L’écart salarial diminue légèrement ces dernières années, mais l’évolution est très lente et l’écart reste considérable. « La cause principale de l’écart salarial réside dans la répartition inégale du travail rémunéré et des tâches de soins non payées, commente Michel Pasteel, directeur de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes. Puis vient la ségrégation sur le marché du travail. Même en 2019, un important déséquilibre persiste entre les métiers mal payés et les secteurs où les femmes sont sur-représentées, et les métiers beaucoup mieux payés et les secteurs où les hommes représentent la majorité. »

Gestionnaire RH

Union Benelux

Payroll Manager

FSMA

Aanmelden

Als lid van HR Square hebt u ook de mogelijkheid de digitale versie alsook de archieven van het tijdschrift te raadplegen via onze website.

HR Square News : la newsletter qui cartographie la GRH et l'envoie dans votre boîte mail.

Chaque semaine, nous vous donnons un aperçu des faits et événements les plus importants dans le domaine des ressources humaines. Vous avez également immédiatement un aperçu des événements RH à ne pas manquer.

Gratuit dans la boîte aux lettres pour ceux qui s’inscrivent.

S'inscrire

En tant que membre de HR Square vous avez également la possibilité de consulter la version numérique ainsi que les archives du magazine via notre site internet.