L’indemnité de télétravail ne décolle toujours pas

C’est ce qui ressort d’une nouvelle étude de Partena Professional, qui s’est intéressé aux indemnités de télétravail reçues (ou non) par les Belges, en analysant les données de 260.000 travailleurs. Il s’agit néanmoins d’une augmentation marquée par rapport aux 0,2% des travailleurs qui en bénéficiaient en janvier 2020, à l’aube de la pandémie. 27 fois plus de travailleurs belges en ont bénéficié depuis.

Toutefois, notent les auteurs de l’étude, cette augmentation est à relativiser, car elle ne concerne finalement qu’un nombre très restreint de travailleurs en Belgique, et fait plus figure de (très) rare exception que de règle. « Les chiffres stagnent en 2021, ajoute Wim Demey, Customer Intelligence Manager chez Partena Professional. Nous observons même une baisse du nombre de bénéficiaires de l’indemnité télétravail en septembre. Cela pourrait indiquer qu’un pic a été atteint, et que la généralisation du télétravail post-covid ne s’est pas forcément accompagnée par une augmentation de ces indemnités ni du nombre de travailleurs qui les reçoivent. »

Une enquête récente de Partena Professional révélait par ailleurs qu’une majorité des travailleurs belges évaluaient l’équilibre idéal à 3 jours par semaine de télétravail.

Un employeur peut octroyer une indemnité forfaitaire de bureau d’un montant maximal de 129,48 euros par mois (144,31 euros aux deuxième et troisième trimestres 2021) aux travailleurs qui effectuent du télétravail de manière structurelle et sur base régulière pendant une partie substantielle de leur temps de travail.

 
Union Benelux

S'inscrire

En tant que membre de HR Square vous avez également la possibilité de consulter la version numérique ainsi que les archives du magazine via notre site internet.