Organisation du travail post-pandémie: que veulent réellement les travailleurs?

C’est ce qu’a voulu savoir IDEWE en interrogeant 1.299 décideurs et travailleurs, essentiellement des employés. Il en ressort notamment que 36% ne souhaitent pas recourir au système de flex desk et 54% optent pour 2 à 3 jours de travail à domicile. Autre constat: le travail hybride est manifestement encore en évolution. Il existe un fossé entre ce que nous voulons et ce que nous réalisons déjà.

Le virage vers la mobilité durable reste à accomplir

Si la voiture d’entreprise reste un élément central de l’enveloppe salariale globale, les recrues (potentielles) ne sont pas (encore?) convaincues de l’attrait des véhicules électriques. Par contre, les travailleurs veulent avoir leur mot à dire en matière de mobilité. Du côté des employeurs, l'attitude est plutôt attentiste: au lieu de se fixer des objectifs concrets, on attend du gouvernement et du système fiscal une accélération de la transition vers une mobilité plus durable.

Parler de stress et de pression au travail à son employeur? Pas si facile…

Sept employés sur dix se sentent à l’aise pour parler avec leur supérieur. Pour autant, tous les sujets ne sont pas ouverts à discussion sur le lieu de travail: il est difficile de parler au patron de nos problèmes familiaux, de notre santé mentale, ou des causes non médicales d'absentéisme. Pas moins de quatre Belges sur dix estiment que le stress et la pression au travail sont des sujets tabous.

Le recrutement remonte sur la liste des priorités des entreprises

La guerre des talents bat à nouveau son plein. C’est en tout cas ce qui ressort d’une enquête menée par SD Worx dans quatorze pays européens. Dans ce contexte, les entreprises belges sollicitent également les collaborateurs dont elles disposent déjà: à ce jour, un poste vacant sur trois est pourvu en interne. Une moyenne similaire à nos voisins français (36%) et hollandais (31%).

Comment agir en faveur d’une véritable Qualité de Vie en Télétravail?

À la mi-mars 2020, le télétravail s’est mis en place au pas de charge et sans préparation dans bien des organisations. Dix-huit mois plus tard, alors que s’amorce un travail qui va « hybrider » retour au bureau et travail à domicile, une nouvelle organisation du travail est à concevoir. Idéalement de façon participative, exhorte Caroline Pirotte, conseillère en prévention Ergonomie chez Mensura. Elle encourage à rendre le travailleur davantage acteur de son bien-être et de la gestion des risques liés au travail à domicile.

Le budget mobilité reste méconnu des travailleurs

Seuls 4% des travailleurs belges bénéficient actuellement d’un budget mobilité, d’après une étude menée par Securex. Pourtant, un travailleur sur quatre qui disposent d’une voiture de société se dit prêt à l’échanger contre un budget mobilité et 22% sont également prêts à le faire… sous condition. Une observation à prendre en compte si vous êtes en train de réfléchir à la mobilité de demain et aux nouveaux systèmes de rémunération, notamment en ce qui concerne le déplacement domicile-travail.

On est plus souvent absent en grande entreprise qu’en PME

Les TPE/ PME belges ont été moins frappées par les absences de leurs salariés que les grandes entreprises entre 2018 et 2021. C’est ce que met en évidence une étude menée auprès de 300.000 travailleurs et employeurs par Partena Professional. Bien qu’entre 2018 et 2019, le taux d’absence soit resté à son niveau habituel pour chaque type d’entreprise, le chômage temporaire fait monter ce taux de plus de 6% entre 2020 et 2021

Enquête de l’ABCi: quelle gestion de la communication de la diversité dans les organisations?

L’ABCi, l’Association belge de la Communication interne, a initié une enquête sur la gestion de la « communication de la diversité » dans les organisations, incluant des questions sur la communication des actions de diversité dans le management et des questions spécifiques sur la communication. À terme, c’est le 1er baromètre de la communication inclusive en Belgique francophone qu’elle souhaite réaliser. En tant que partenaire de l’ABCi, HR Square vous invite à consacrer quelques minutes de votre temps pour y participer et à la relayer dans vos réseaux.

La demande de formations professionnelles n'a jamais été aussi importante

Après dix-huit mois de pandémie, la demande pour des formations professionnelles est plus forte que jamais. C’est Cefora qui le dit, le partenaire de formation de quelque 500.000 collaborateurs dans 60.000 entreprises. Cette année, deux salariés sur trois – surtout parmi les jeunes – souhaitent suivre une ou plusieurs formations. Dans un cas sur quatre, la personne concernée serait même tentée de changer d'emploi si on lui offrait un plus large choix de formations.

Trois entreprises sur quatre encourageront la mobilité durable d'ici 2023

C’est ce qui ressort d’une enquête menée par Acerta auprès de 500 entreprises. 47% des entreprises belges encouragent déjà actuellement leurs collaborateurs à se déplacer de manière écologique, en proposant des options de mobilité verte dans leur package salarial. 28 % prévoient d'instaurer cette mesure dans les deux ans. Les experts en mobilité d'Acerta identifient deux tendances importantes pour les années à venir…

Quels employeurs offrent une voiture de société?

Moins d’un travailleur sur quatre (23%) dispose d’une voiture de société pour se rendre au travail et plus de la moitié des travailleurs viennent avec leur propre véhicule, montre une analyse de SD Worx réalisée auprès de 21.000 clients en 2020. La situation dépend toutefois fortement du secteur. 60% des voitures de société se retrouvent dans les organisations comptant jusqu’à 250 travailleurs.

Comment mettre en œuvre le travail « hybride »?

Le travail « hybride », à savoir mixant présentiel et distanciel, est à l’agenda de cette rentrée avec l’espoir d’un retour progressif au bureau. C’est un « voyage en terre inconnue » de l’hybridation du travail que nous vous proposons d’explorer dans HR Square de septembre/octobre avec, notamment, des clés pour agir en faveur d’une véritable Qualité de Vie en Télétravail et limiter les effets de la fatigue numérique, mais aussi des partages d'expériences.

Quelles sont les clés d’une bonne réintégration des travailleurs qui souffrent de la Covid-19 de longue durée?

Plus d’un million de Belges ont été infectés par le coronavirus. De nombreuses personnes qui contractent la maladie souffrent encore de problèmes plusieurs semaines ou mois plus tard, ce qui entraîne de sérieux désagréments dans leur vie privée et leur travail, notamment l’incompréhension qui accompagne souvent les syndromes inconnus. IDEWE appelle donc les employeurs à reconnaître la Covid de longue durée comme une maladie et à accorder une attention suffisante à une bonne réintégration.

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages