< Retour au sommaire

Comment mettre en œuvre le travail « hybride »?

Le travail « hybride », à savoir mixant présentiel et distanciel, est à l’agenda de cette rentrée avec l’espoir d’un retour progressif au bureau. C’est un « voyage en terre inconnue » de l’hybridation du travail que nous vous proposons d’explorer dans HR Square de septembre/octobre avec, notamment, des clés pour agir en faveur d’une véritable Qualité de Vie en Télétravail et limiter les effets de la fatigue numérique, mais aussi des partages d'expériences.

Emmanuelle Léon, professeure de gestion des ressources humaines à ESCP Business School et directrice de la Chaire Reinventing Work, le pointait déjà dans notre précédente édition (lire HR Square 41, juillet-août 2021): « Actuellement, l’hybridité est mise à toutes les sauces et, clairement, tout le monde n’y met pas la même chose. J’en vois personnellement au moins trois formes qui ont chacune leurs défis. Et, avant de penser aux solutions, il faut déjà être au clair sur l’hybride qu’on entend mettre en œuvre! »

Si les leçons de 18 mois de télétravail obligatoire ou recommandé ainsi que l’expérience d’entreprises testant le mixte présentiel/distanciel livrent de premières balises, à ce stade, les interrogations restent plus nombreuses que les réponses sur des modes de fonctionnement encore largement à expérimenter. Ce qui compte? Se poser les bonnes questions! Ce que vous propose un premier article réunissant les regards de plusieurs experts.

Cette nouvelle organisation du travail à concevoir gagne à être construite de façon participative, exhorte pour sa part Caroline Pirotte, conseillère en prévention Ergonomie chez Mensura. Elle encourage à rendre le travailleur davantage acteur de son bien-être et de la gestion des risques liés au travail à domicile.

Dans le format « hybride », les sessions Zoom, Teams et autres vont rester la norme. Or, vous n’y avez certainement pas échappé depuis 18 mois de travail à domicile obligatoire ou ‘fortement recommandé’ : ce sentiment de ressortir harassé.e de journées passées en visioconférence. Ce qu’on qualifie aussi de « Zoom fatigue ». L’équipe de Global-Watch nous en présente les causes ainsi qu’une série de pistes pour en limiter les effets.

Mais il n’y a pas que l’organisation du travail qui sort bouleversée par la crise sanitaire: les espaces de travail vont également devoir s’adapter aux nouvelles façons de travailler. Une étude internationale publiée par Actineo, l’Observatoire français de la qualité de vie au travail, éclaire les besoins, souhaits et attentes des collaborateurs. Leçon clé: non, le bureau n’est pas mort!

Enfin, notre dossier se conclut par la visite d’ENGIE et d’ING. Chez ENGIE, les collaborateurs sont invités à venir minimum deux jours par semaine au bureau. Pour assurer une cohésion des équipes et maintenir la culture d’entreprise. Le groupe — qui se sépare par ailleurs de ses activités de services — est pour l’instant encore en processus de réflexion quant au réaménagement de ses espaces de travail. Dans des conventions collectives de travail approuvées en mars 2021, ING Belgique propose aussi d’ouvrir la voie à une nouvelle approche du travail. L’ambition est d’atteindre une moyenne de 50% de travail à domicile. Une solution hybride qui sera à mettre en place par chaque équipe.

Lisez ce dossier dans HR Square de septembre/octobre 2021. Si vous n'êtes pas encore membre du réseau HR Square, demandez votre numéro d’essai à Pascale Lenaers ou prenez contact par téléphone au 0471/85.70.42. Pour devenir membre et ne manquer aucune de nos éditions, contactez également Pascale. L’adhésion à HR Square vous permet de bénéficier de l’accès à la totalité du contenu en ligne et de bien d'autres avantages.

 

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages