< Retour au sommaire

Le manque de contacts sociaux constitue la première motivation pour un retour au bureau

Les Belges prennent conscience, suite au changement de leur mode de travail, de l’importance de développer davantage de compétences digitales, d’après une étude publiée par HP. Les répondants expriment par ailleurs le souhait de travailler (davantage) à domicile à l'avenir mais, pour l’heure, les contacts sociaux avec leurs collègues leur manquent.

Ces constats ressortent de l’étude mondiale HP Workforce Evolution Study (WES), qui donne un aperçu de la manière dont l'accélération de la digitalisation et du télétravail a augmenté le besoin de requalification en Europe et aux États-Unis. La pandémie a modifié nos habitudes de travail et a obligé la grande majorité des entreprises, notamment en Belgique, à s'adapter à de nouvelles méthodes de travail pour assurer la continuité des activités.

À la suite de cette étude mondiale, HP Belgique, en collaboration avec un bureau de recherche, a mené une étude supplémentaire auprès de 1.000 employés, dans laquelle les attentes des travailleurs belges concernant le retour et l'utilisation du lieu de travail sont mises en question.

Continuer à télétravailler à l'avenir, mais...

Plus d’un répondant sur deux (52%) aimerait continuer à télétravailler, même après la pandémie de Covid-19, si on lui en donne la possibilité. La majorité souhaite travailler à domicile au moins 2 à 3 fois par semaine. Un nombre plus limité de répondants (29%) ont indiqué avoir trouvé un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée en raison du changement de situation professionnelle et du travail à domicile.

Pour 51% des personnes interrogées, la principale raison de vouloir retourner au bureau à l'avenir est le manque de contacts sociaux avec les collègues. Ceci est conforme à la constatation que 48% des Belges se sentent moins liés à leurs collègues à la suite de la pandémie de Covid-19. Cette tendance est tout aussi forte pour toutes les générations. La disponibilité des équipements de bureau (32%) est la deuxième principale raison de retourner au bureau à l'avenir. La possibilité de travailler ensemble (28%) semble être la troisième raison en importance pour laquelle les gens veulent retourner au bureau.

Une majorité (63%) des employés belges espèrent que les environnements de travail et les bureaux finiront par redevenir ce qu'ils étaient avant la pandémie de Covid-19.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages