< Retour au sommaire

Simon Sinek: « Changer le statu quo, c’est être le leader que vous souhaiteriez avoir »

Suite à la parution du livre 'Start with Why' en 2009, Simon Sinek est devenu un gourou en matière de leadership. Sa conférence TED, 'How Great Leaders Inspire Action', a été vue près de 53 millions de fois! Retrouvez-le dans l'édition de janvier de HR Square pour évoquer les enseignements de son dernier livre, The Infinite Game (qui vient d’être traduit en français) et les enjeux en matière de leadership en temps de crise sanitaire.

Si vous n’avez pas (encore) lu Start with Why: How Great Leaders Inspire Everyone to Take Action (Commencez par le pourquoi, en édition française), peut-être devriez-vous… commencer par là. Sur base de son analyse des entreprises qui réussissent et des leaders qui les dirigent, Simon Sinek y met en évidence cette idée: ce que les gens achètent, ce n'est pas ce que vous faites, mais pourquoi vous le faites! Il l’illustre par un « Golden Circle » qui hiérarchise les trois questions à se poser en tant que leader: le « quoi » — toutes les organisations, toutes les personnes savent ce qu’elles font —, le « comment » — quelques-unes d’entre elles savent aussi comment elles le font, c’est la proposition de valeur qui les différencie de leurs concurrents — et, enfin, le « pourquoi » — très peu nombreuses sont celles qui savent vraiment pourquoi elles font ce qu’elles font : dans quel but, pour quelle cause, et en quoi cela intéresse les autres?

En 2014, Simon Sinek a publié Leaders Eat Last: Why Some Teams Pull Together and Others Don’t (traduit en Pourquoi les vrais leaders se servent en dernier), partant de l’observation d’un repas chez les Marines. Si vous aviez l’occasion d’assister à un tel repas, vous remarqueriez que les plus jeunes sont servis en premier et les plus anciens en dernier. Et personne n’en donne l’ordre: il est normal que les chefs mangent après les autres, car le vrai prix du leadership est de placer les besoins des autres au-dessus des siens. Simon Sinek s’est interrogé: qu’est-ce qui distingue précisément les bons des mauvais leaders? Il montre ainsi que, si le leader inspire un sentiment d’appartenance et d’exemplarité, les collaborateurs le suivent et sont capables de performances remarquables. Si, par contre, cette confiance est entamée, ils passent leur temps à se protéger les uns des autres et l’organisation se retrouve en danger.

Son nouveau livre, The Infinite Game (Le jeu infini) apporte quant à lui un éclairage original pour éviter les vieux pièges du management. Il y part de concepts définis en 1986 par le professeur James Carse dans un traité intitulé Finite and Infinite Games. D’après ce dernier, il existe deux sortes de jeux: les jeux finis et les jeux infinis. Les jeux finis sont disputés par des joueurs désignés. Ils ont des règles fixes. Et il existe un objectif convenu qui, lorsqu’il est atteint, met fin au jeu. Il y a un début, un milieu et une fin. Le football, par exemple, est un jeu fini. Les jeux infinis, au contraire, font intervenir des joueurs connus, mais aussi des joueurs inconnus qui vont même pouvoir rejoindre la partie à tout moment. Ils n’ont pas de règles précises ou admises. Il peut exister des conventions ou des lois gouvernant le comportement des joueurs, mais ces derniers peuvent agir à leur guise à l’intérieur de ces frontières larges. Le jeu n’a pas de fin: l’objectif principal est de continuer à jouer, de perpétuer le jeu.

En découvrant ces travaux, Simon Sinek s'est dit que l’économie répondait à la définition même d’un jeu infini. « Pourtant, à écouter le langage de tant de leaders actuels, on dirait qu’ils ne savent pas quel jeu ils disputent », observe-t-il. Une façon d’avancer dans la bonne direction, c’est, selon lui, d’apprendre ce que signifie être un leader dans un jeu infini. Et, souligne-t-il, avec la pandémie, les compétences de leadership requises n’ont pas changé: « Les fondations du leadership restent exactement les mêmes. La vraie question, c’est qu’attend-on pour les mettre en œuvre? »

Pour découvrir ce que sont ces compétences de leadership selon Simon Sinek et comment les mettre en œuvre, lisez HR Square des mois de janvier et février 2021, demandez un numéro d’essai à Pascale Lenaers ou prenez contact par téléphone au 0471/85.70.42. Pour devenir membre et ne manquer aucune de nos éditions, contactez également Pascale. L’adhésion à HR Square vous permet de bénéficier de l’accès à la totalité du contenu en ligne et à bien d'autres avantages.

Sur le même sujet

Soyez le premier à réagir à cet article

Pour pouvoir réagir, vous devez vous connecter
< Retour au sommaire

Vous cherchez, vous trouvez!

HR Square | Revue, Infolettre, Réseau, Site web, Séminaires,...

Devenez membre maintenant!
Bénéficiez des avantages